Les vacances entre amis

16 août 2005

Croatie

  6 juillet 2005
Départ de Strasboug, destination Croatie.
Nous voilà  partis à la decouverte d'un nouveau pays, de nouveaux paysages, de nouvelles cultures.

croatie1

Donc nous voila Rémi, Joachim et moi.

Pour commencer présentons nous.

Joachim :

p1010511

Joachim: Solitaire, frustré de tout! Enclin a la déprime (mais pas en vacances). Bout en train.
            Comédien, Réalisateur, Musicien...
Rémi: Timbalier de l'orchestre U. Solo de caisse clair sur la place du marché de Rajeski.
Lise: Le mec pas stress, qui vient des fois à la fac de math, l'accolite de mathieu, super court-metrage, lanterne.

Rémi:

p10104051

Rémi: Marin perdu en Slovénie. Romantique a une époque où il n'y a pas de place pour ça.
Lise: Calme, zen, modéré, discret mais dans une juste mesure. Il ne parle pas beaucoup de lui et de sa vie.
Joachim: Marin, introverti, zen.

Lise:

p10203461

Lise: Très (trop) organisée, beaucoup de caractère, de tempérament, d'envies et de motivations. Tout ca c'est bien mais c'est des fois un peu beaucoup trop.
Joachim: Elitiste, contrlôe, stift (foyer et corpulence), affirmative, charmante.
Rémi: Très organisée, trop adulte. Qui veut faire trop de choses à la fois mais qui s'en sort.

La première journée s’est déroulée dans la voiture. Traversée de l’Allemagne, de l’Autriche de la Slovénie. Des forets, des forets, toujours des forets puis des montagnes et encore des montagnes. C’est pas mal du tout.

Comme ce voyage est très long on s’arrête pour dormir en Slovénie près de la capitale. Charmant petit camping au bord d’un lac.

Frontière Croate :"The mouses eat it? "

p10103601

Arrivée à Karlovac, vieilles citées, impacts de balles sur les murs, vestiges de guerre.
Toujours plus au Sud, vers la mer. Dernière autoroute et la c'est le drame, le ticket de péage s'envole. Question de Crise. Comment communiquer? Comment convaincre? Ni conversation ni discution: on raque.
Puis Split: banlieu du tour.. Camping vers Omnis. Dîner sur la plage, au bout de la jetée avec barbecue.

  p10103671        p10103661



p10103652

Rencontre de Brice de Nice. C'est un mec cool a la recherche de potes (et d'un joint a fumer). Il ne faut pas oublier son don pour la musique, et l'accordeur indispensable pour aller a la plage.

Les premières impressions sur la croatie: super acceuil  dans lel camping, jolies petites plages de cailloux (pour une ville. La mer est chaude.

Impressions du pilote:
La semaine passée tous comptes fait une quarantaine d'heure en bus.
Jour de départ: 10 heures de conduite.
2 éme journée : 10 heures encore.
Demain on prend le bus!
Les copilotes ne sont pas franchement dégourdis...En même temps yzont pas le permis. Donc encore une  fois on est seul dan son combat.
Moi je te soutient (pas Rémi). Faut faire attention sinon on risque de rentrer en stop.

Le troisième jour
Réveil 9h30, plage, café... Le camping au bord de la plage, 10 tentes, la maquerelle vend du vin rouge que fabrique le frère du père de son beau frère...
Départ pour Split:
Comme Joachim la déjà exprimé nous allons découvrir les transports locaux. Nous avons eu la chance de monter a bord d'un bus doté de fauteuil à bascule, genre rockingchair. C'était sympa. Plus le trajet avance plus ça prend de l'amplitude!! 

p1010368

p1010370

p1010369

Palais de Dioclétien, centre de Split. Magnifiques petites ruelles à pavés lisses, pierre blanche pour les murs, des fois crépi, des fois briques rouge pour le rafistolage, gros mélange. Des gens habitent dans cette cité historique. Incroyables petits recoins. Mais tout ceci était un palais, on sent que c'était romain avec une vie à la romaine. (Je parle au passé). Le temps a fait évoluer l'architecture à Split.

p1010371p1010372

p1010375      p1010377

p1010379

p1010374

p10103782

p1010380 p10103811

p1010382

p1010383

p1010384

p1010385

p1010386

p1010387

p1010389

p1010388

p1010390p1010391

p1010392

p1010393

p1010395

p10103961

p1010397

p1010398

p1010399

Le soir: rentrée au camping, dîner sur la plage, boullie splitoise à base de riz, de thon, de mozzarella et de sauce "podrouta". Un délice. On se reprend une petite lampée de "rouge".

Note pour Lise: "Le  fait de regarder les filles dans la rue ne fait pas du chasseur un pervers." (Joachim)

Le quatrième jour:
On se lève, plage. Lise a pris de l'avance. On verra plus tard dans la journée qu'elle s'est rougi les cuisses.
Petit dèj, fromage et charcuterie comme d'hab...Les allemands croyaient savoir ce que c'est le saucisson... Ils ne sont pas allés au marché de Split. Puis on se baigne (ou alors c'était avant?). Puis on range et on part.

Arret courses bouffe au Mercator Center, super centre commercial!
On repart vers Trogir, ou sont les campings? Le centre de Trogir passe on va sur Ciovo on part à gauche onsuit la côte. Enfin on voit un camping, une seule tente habité par des Quebequois. Le camping est tenu par une vieille dame qui ne comprend rien que le croate mais qui parle beaucoup.

On plante la tente, puis on lange sur la plage du poisson grillé. La mer est à 2 mètre de la tente, baignade puis on part à pied pour Trogir. Il nous a fallu 30 min.

Visite de cette charmante petite ville. C'est très harmonieux, très joli. Les batiments sont en pierre blanche, lisse. C'est frais. On a pas eu trop de chance: il y avait une cathédrale a visiter mais pas de bol ils y célébraient un mariage. Il y avait une porte a ne pas rater mais elle etait en réfection. Bon on a pas vu grand chose mais l'ambiance de ce petit port était sympa.

On décide de passer la soirée la bas. Ben oui si on est venu a pied c'est pour que Joachim-le-chauffeur puisse picoler. Et oui limite autorisée 0,0g! Donc Jo doit absolument boire, sinon on a marché pour rien.

Soirée: Pizzeria, Vin rouge (encore un vin délicieux), Glaces, Bières. Il est 23h samedi soir mais il n'y a personne au Disco Bar alors on rentre. Dernière bière sur la plage    
 

   

p1010355

p1010359

p10103581

Le deuxième jour. Surprise au reveil, des gens tous nus. Le voyage commence fort bien. On a réussi a s'instaler dans la seule partie naturiste du camping.
On n'a pas trainé, 9 h nous voila partis en route pour Split. La slovénie c'était rapide. A notre grande suprise ça n'a pas l'air si pauvre que ça! On pense que c'est super en retard mais bien venu dans le royaume de la consomation, les centres commerciaux sont immenses mieux que chez nous. Bienvenu en Europe!
A 11h, on repart. Autoroutes puis departementales. On traverse les montagnes, ébut des Balkans? Elles sont vielles et érodées, la végétation dispatâtre.

Posté par Voyages à 01:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]